107.76 EUR : le nouveau frais SMART METER dans votre facture d’électricité 2017

La raison d’être des smart meters, selon les politiciens, est le contrôle et la réduction de la consommation énergétique, mais quelle est la vérité derrière ces justifications ?

Souvent, les consommateurs remarquent une augmentation dans les factures dès que les smart meters sont deployés. Un exemple de ça est le Pays Bas, où une étude de l’université de Twente a montré que Les smart meters Néerlandais afficheraient jusqu’à six fois la consommation réelle. L’étude, intitulée «Static Energy Meter Errors Causes by Conducted Electromagnetic Interference», est publiée dans la revue scientifique «IEEE Electromagnetic Compatibility Magazine». Le Laboratoire Van Swinden (l’Institut néerlandais de métrologie), qui a procédé à une contre-vérification, a confirmé ces résultats.

Et le Luxembourg, n’est pas une exception. Avez-vous regardé la facture régularisation 2017 de votre électricité ? Elle est arrivée il n’y a pas longtemps avec une surprise. Il y a une nouvelle ligne de frais fixe, à payer rétroactivement pour 2017 et dorénavant: la redevance mensuelle fixe. Le montant rajouté à votre facture est de 107.76 EUR.

Alors, si les smart meters, ne servent pas à réduire la consommation énergétique, à quoi servent-ils ?

Les smart meters sont des appareils qui causent des troubles de santé à cause des radiations électromagnétiques qu’ils émettent en permanence, surchargeant encore  davantage le spectre hertzien de notre environnement déjà largement saturé. Ces compteurs captent et identifient toute activité liée au courant électrique dans un foyer,  et ils sont facilement hackés.  En plus, des miliers d’incendis par pays sont provoqués par ces appareils.

Même quand le lobby à niveau mondiale est très fort, il y a de plus en plus des communautés qui s’opposent par tout dans le monde à ce type de compteurs. Il y a des nombreuses villes qui les ont interdits, comme il est arrivé récemment à St-Etienne-du-Rouvray, et des communes qui demandent l’enlèvement des smart meters pour réinstallation des compteurs traditionnelles. au 31 décembre 2017, 475 communes en France avaient déjà refusé la pause de ces compteurs chez leurs habitants.

Il faut savoir que des compteurs « intelligents » pour l’eau ont déjà été installés, presque en cachette et à la sauvage. Aussi, c’est important de savoir que l’organisme en charge de faire les mesures pour vérifier la sécurité des appareils est la ANFR, connue pour sa manque de transparence en France.

Il y a quelques mois, Déi Lénk a posé une question parlementaire sur les smart meters. Après avoir reçu une réponse insuffisante et évasive de la part du gouvernement, déi Lenk prépare une nouvelle question parlementaire sur les très contestés smart meters de la société Luxmetering que Créos installe, sans le consentement des citoyens, par tout dans le territoire luxembourgeois.

Nous attendons cette question, et surtout, la réponse qui va donner notre gouvernement.


The purpose of smart meters, according to politicians, is the control and reduction of energy consumption, but what is the truth behind these justifications?

Consumers often notice an increase in their bills as soon as smart meters are deployed. An example of this is the Netherlands, where a study from the University of Twente showed that Dutch smart meters would display up to six times the actual consumption. The study, titled “Static Energy Meter Errors Causes by Conducted Electromagnetic Interference“, was published in the scientific journal “IEEE Electromagnetic Compatibility Magazine”. The Van Swinden Laboratory (the Netherlands Institute of Metrology), which performed a cross-check, confirmed these results.

Luxembourg is not an exception. Have you looked at the 2017 regulation bill for your electricity? You got it not long ago, and it came with a surprise. There is a new fixed charge to be paid retroactively for 2017 and henceforth: the redevance mensuelle fixe. The amount added to your bill is 107.76 EUR.

So, if smart meters are not used to reduce energy consumption, what are they used for?

Smart meters are devices that cause health problems because of the electromagnetic radiation they emit permanently, further overloading the radio spectrum of our already largely saturated environment. These meters capture and identify any activity related to the electrical current in a home, and they are easily hacked. In addition, thousands of fires per country are caused by these devices.

Even when the global lobby is very strong, there are more and more communities that are against this type of meters all over the world. There are many cities that have banned them, as it happened recently in St-Etienne-du-Rouvray, and there are municipalities that require the removal of smart meters for relocation of traditional meters. As of December 31, 2017, 475 municipalities in France had already refused the installation of smart meters.

It should be known that smart meters for water have already been installed, surreptitiously and in a savage way. Also, it is important to know that the organization in charge of making the measurements to check the safety of the devices is the ANFR, known for its lack of transparency in France.

A few months ago, Déi Lénk posed a parliamentary question about smart meters. After receiving an inadequate and elusive answer from the government, Déi Lenk is preparing a new parliamentary question on the highly contested Luxmetering smart meters that Créos installs, without the consent of the citizens, everywhere in the Luxembourg territory.

We are waiting for this question, and most importantly, for the answer that our government will provide.

http://smartmeter.cultiverletre.org/

https://stoplinkynonmerci.org/

http://stopsmartmeters.co.uk/

http://stopsmartmeters.org/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *