Schëtter Marjal: un autre PAP contre la volonté de la population de Luxembourg

Partie d’un lot de PAPs imposé aux citoyens, le projet Schëttermarjal est l’un des plus contestés. Planifié sur une forêt avec un biotope riche en espèces protégées par la loi nationale et européenne, le PAP donne feu vert pour détruire une bonne partie de ce site exeptionnel pour construire 500 logements de haut standing.

Le candidat pour les socialistes, monsieur Marc Angel, est venu sur place où il s’est promené avec les voisins pour entendre et comprendre ses problèmes. Vous pouvez voir le reportage que RTL a publié sur cette visite ici.

L’une des habitantes du quartier, a élaboré un dossier avec l’aide d’experts biologistes qui détaille le biotope de la zone. Ce dossier a déjà été envoyé au ministère de l’intérieur.

En plus, les voisins se sont unis pour éviter le désastre.  Ils ont envoyé une lettre recommandée au ministre de l’intérieur, en s’opposant au projet. Cette lettre devra être répondue, au plus tard, le 23 septembre 2017. Les voisins attendent avec impatience le courrier de demain.  

Grace à tous les efforts des voisins, de la presse, qui les a soutenu, et des politiciens qui sont en train d’adhérer au NON, il y a encore de l’espoir pour le Shëtter Marjal. Le Luxembourg ne veut pas perdre cette zone.


Part of a lot of PAPs imposed on citizens, the Schëttermarjal project is one of the most controversial. Planned on a forest with a biotope rich in species protected by national and European law, the PAP gives the go-ahead to destroy a good part of this exceptional site to build 500 houses of high standing.

Mr. Marc Angel, candidate for the Socialists, visited the area last week, where he walked with neighbors to hear and understand their problems. You can watch the report that RTL published on this visit here.

One of the inhabitants of the neighborhood, has developed a file with the help of biologist experts who details the biotope of the area. This file has already been sent to the Ministry of the Interior.

Moreover, the neighbours have joined forces to avoid the disaster. They sent a recorded letter to the Minister of the Interior, contesting the project. This letter must be replied by September 23, 2017. Neighbours are waiting with impatience for tomorrow’s mail.

Thanks to the neighbours efforts , the support of the press, and the politicians who are adhering to the NO, there is still hope for Shëtter Marjal. Luxembourg does not want to lose this area.